Lumbago, blocage lombaire et tour de reins

En se penchant en avant pour soulever quelque chose, lacer vos chaussures, vous essuyer les pieds en sortant de la douche, parfois sur un simple faux mouvement, vous avez ressenti une violente douleur lombaire. Souvent le tableau est impressionnant, tous les muscles se contractent, il s'agit d'un véritable blocage  lombaire, très douloureux. Il s'agit soit d'un blocage d'une des petites articulations postérieures entre deux vertèbres, soit de la saillie brutale d'un disque intervertébral vers l'arrière, venant comprimer les structures nerveuses. Votre corps essaie de limiter les dégâts et « met tout en sécurité » en contractant tous les muscles du dos. D'où l'état de blocage lombaire, du aux grosses contractures musculaires. Le lumbago est donc la conséquence d'une panne mécanique de la colonne lombaire, le plus souvent un problème de pression exercée par un disque lombaire sur les structures nerveuses. La cause n'est pas musculaire. Vos muscles sont comme vous, victimes du problème vertébral et les contractures musculaires n'en sont que la conséquence. Un traitement ne visant que les muscles, des massages par exemple, ne s'attaque pas à la cause de votre problème. Il amène un certain soulagement mais sans venir à bout de toutes les douleurs, sans vous permettre de retrouver une bonne liberté de mouvement. Pour restaurer votre état, il faut redonner à votre colonne toute sa liberté.  Il s'agit d'une parfaite indication de médecine mécanique. la médecine mécanique s'attaque à la source même de la souffrance lombaire et libère, en un seul temps, les disques et les articulations postérieures des vertèbres. Le traitement spécifique de la médecine mécanique n'exerce aucune pression, aucune contrainte supplémentaire sur un rachis qui souffre déjà. Bien au contraire, ce traitement a une véritable action décompressive sur les disques et libère l'ensemble des articulations postérieures.  L'action est instantanée, un soulagement important étant déjà obtenu pendant la consultation.  Il peut être nécessaire de reprendre le traitement mécanique à distance de cet épisode aigu, lorsque les contractures musculaires ont cessé, afin d'être sûr d'obtenir un résultat durable. La plupart du temps, un traitement unique suffit à redonner un rachis bien libre. S'il s'agit de blocages répétés, la prise en charge sera alors proche de celle des lombalgies chroniques (voir ce chapitre). Que se passe-t-il ? C'est, la plupart du temps, un disque intervertébral qui est en cause. Les disques sont des structures souples, des coussinets qui amortissent les pressions et qui, grâce à leur souplesse, permettent à la colonne vertébrale de bouger, plier, tourner. Comme toutes les structures du corps, ces disques vieillissent, perdent progressivement une partie de leur souplesse et donc de leurs qualités mécaniques, tolérant de moins en moins une mauvaise utilisation de la colonne vertébrale, de mauvaises postures. Le surmenage mécanique (efforts professionnels, sport, bricolage…) ou les traumatismes, accélèrent l'usure des disques. Ces disques moins souples vont avoir tendance à déborder autour des vertèbres. Dans le lumbago aiguë, un effort ou une mauvaise position provoque une saillie brutale d'un disque vers l'arrière qui vient comprimer les structures nerveuses, provoquant une douleur soudaine, parfois très violente. Votre corps enregistre qu'un nerf souffre et « met tout en sécurité » en contractant tous les muscles du dos. D'où l'état de blocage lombaire, du aux grosses contractures musculaires. Le lumbago est donc un problème de pression exercée par un disque lombaire sur les structures nerveuses. La cause n'est pas musculaire. Vos muscles sont comme vous, victimes du problème discal. Les contractures musculaires ne sont que la conséquence de la souffrance discale. Un traitement ne visant que les muscles, des massages par exemple, ne s'attaque pas à la cause de votre problème. Il amène un certain soulagement mais sans venir à bout de toutes les douleurs, sans vous permettre de retrouver une bonne liberté de mouvement. Pour restaurer votre état, il faut redonner au disque sa liberté. Il s'agit d'une parfaite indication de médecine mécanique. la médecine mécanique s'attaque à la source même de la souffrance lombaire : la contrainte des structures nerveuses par le disque intervertébral. Le traitement spécifique de la médecine mécanique n'exerce aucune pression, aucune contrainte supplémentaire sur un disque qui souffre déjà. Bien au contraire, ce traitement a une véritable action décompressive sur le disque et diminue donc la contrainte des nerfs qui souffrent. Il s'agit d'une action instantanée, un soulagement important étant déjà obtenu pendant la consultation. Il peut être nécessaire de reprendre le traitement mécanique à distance de cet épisode aigu, lorsque les contractures musculaires ont cessé, afin d'être sûr d'obtenir un résultat durable. S'il s'agit de blocages répétés, la prise en charge sera alors proche de celle des lombalgies chroniques (voir ce chapitre).